Si vous avez pu éviter les impôts sur les revenus de l’année 2018, il n’en sera pas ainsi des revenus 2020. En effet, la grande innovation de l’impôt 2020, c’est que les bénéfices réalisés sur les crypto monnaies seront désormais imposables.

Lire aussi : Reussir son premier investissement en Ethereum ?

Passionné de cryptomonnaie Ethereum, vous cherchez sans doute à réduire vos impôts. Découvrez dans cet article comment déclarer ses bénéfices crypto.

Déclaration de cryptomonnaies aux impôts : Le préalable à savoir

En apprenant que la cryptomonnaie Ethereum sera désormais imposable, vous vous êtes peut-être déjà demandé, comment le gouvernement s’assure de l’exactitude de la déclaration. Eh bien, sachez que rien n’est plus traçable qu’un crypto.

De même, lorsque vous déplacez un euro d’un compte bancaire créé en votre nom, vers une plateforme d’échange appliquant le principe KYC (Know Your Customer) « Connais ton client », Tracfin est au courant de toutes vos transactions.

Tracfin : La cellule française de renseignements financiers

C’est un organisme rattaché au ministère de l’économie et des finances. Toutes les banques sont tenues de lui transmettre l’ensemble des transactions faites par une personne physique ou morale.

Toutes les fois que vous passerez par une plateforme d’échange pour acheter ou vendre des cryptomonnaies Ethereum, le relevé des transactions sera immédiatement transmis à Tracfin.

Cryptomonnaie Ethereum : Tout n’est pas imposable

Le seul fait de détenir une cryptomonnaie ne vous oblige pas à payer des impôts. Vous n’en paierez que lorsque vous changez de devise. En effet, c’est lors de leur passage à l’euro, au dollar, au franc suisse ou tout autre monnaie nationale, que ces différentes transactions seront imposables, même si l’argent reste sur la plateforme d’exchange sans bouger.

L’imposition intervient donc sur une éventuelle plus-value (ou moins-value) constatée lors d’une conversion.

Cependant, ne sont pas compris dans l’assiette d’imposition :

  • Les sécurité token
  • Les Non fugible Token (NTK)
  • Les Stablecoins

Par ailleurs, il convient de noter qu’il n’y aura aucune taxe sur les plus-values réalisées, si le total des cessions est inférieur à 304 euros/an. Cela voudra dire que tout bénéfice crypto sera taxé, si la vente de crypto sur l’année fiscale 2020 est supérieure à 304 €.

Comment déclarer vos bénéfices sur l’impôt Ethereum ?

La déclaration annuelle de revenus réalisés sur les cryptomonnaies est une innovation, avons-nous dit. Pour ce faire, il a fallu adapter le formulaire de déclaration habituel. On y retrouve :

  • Des cases destinées aux plus-values et moins-values de cessions d’actifs numériques (cases 3AN et 3BN)
  • Un formulaire spécifique N° 3916-bis pour la déclaration des comptes d’actifs numériques ouverts, détenus, utilisés ou clos à l’étranger.
  • Un imprimé N°2086 spécifique de déclaration des plus ou moins-values de cessions

Sur la page annexe de la déclaration de revenus, il faudra cocher impérativement les actions à déclarer.

Quant au formulaire cerfa N° 3616 bis, il est réservé à la déclaration d’exchange pour achat crypto à l’étranger.

Pour reporter les détails des cessions pour le calcul de la plus ou moins-value, c’est le formulaire Cerfa N°2086 qui sera utilisé.

En outre, sur le Cerfa N°2042 C, vous devez déclarer les plus ou moins-values réalisées sur les actifs numériques.

Déclarer ses bénéfices crypto Ethereum : Quelle est la date limite ?

La saison fiscale 2020 avait débuté le 20 Avril. Mais à cause de la crise sanitaire mondiale, cette date avait fait l’objet de report. Pour ce qui est de la saison 2021, la période de déclaration s’ouvrira à partir du mois d’Avril et s’achèvera fin Mai.